Fenêtre ouverte

Publié le par Lilie

Mes ptits mots pour Brunô (mots de tête 3), les croqueurs de mots... et les autres ! :-)

A pas de loups, l'aube pointe le bout de son nez.
De loin en loin, une voiture glisse sur l'asphalte mouillé. Et c'est comme un froissement de silence.
C'est l'heure calme du centre-ville.
Bientôt, le camion-poubelles passera, moteur tournant, poubelles claquées. Cris peut-être.
Bientôt, ce sera ton réveil.
L'ombre de mes pensées résonne entre les gouttes de pluie, de nuit.
J'entends nos coeurs en battements. Légers tam-tams.
J'entends un drap qui glisse.
Fermant la fenêtre, je retourne au lit.

Commenter cet article

Bigornette 25/09/2009 17:42


un thème bien traité... quelle joie de se recoucher... bravo bonne soirée...


Lilie 25/09/2009 17:47


merci !


Jeanne Fadosi 21/09/2009 21:44

Un bien joli petit texte de quiétude assumée.merci de ton passage, belle semaine

Lilie 22/09/2009 10:14


Il faut toujours assumer la quiétude
Merci à toi.


perfecta 20/09/2009 19:14

Un réveil tout en douceur...Bonne soirée

Lilie 21/09/2009 10:31


Un réveil sans réveil


Oxygene 20/09/2009 02:12

Ces bruits de fin de nuit me plaisent.

Lilie 21/09/2009 10:30


J'en suis ravie.


khanouff 18/09/2009 00:16

Très jeune nous habitions un appartement sur la principale artere de la ville, et ce beau texte a fait revenir dans ma tête certains bruits, mais j'étais à un age où j'attribuais moins de sensualité aux choses entendues

Lilie 18/09/2009 08:43


Heureuse que mes mots t'aient ramené ce souvenir, maintenant que tu es à l'âge où tu sais donner de la sensualité aux choses entendues !
C'est magique et touchant de voir "ses petits mots à soi" aller plus loin, rejoindre l'intime de l'autre.