Decouflé - Solo

Publié le par Lilie

Je connaissais deux spectacles de lui, en plus de la cérémonie des JO d'Albertville. Que des bonheurs !
Mais je ne savais rien du danseur.
Là, il est en solo, et c'est d'une intimité à laquelle je ne m'attendais pas. Il n'y a pas de triche possible, c'est entre lui et nous. Et le musicien et le caméraman, qui ne sont pas cachés. C'est comme s'il nous montrait ses "trucs" pour se démultiplier, s'agrandir, se rapetisser, et cela rend l'illusion plus émouvante.
Parce que Decouflé, c'est de l'art graphique. Celui qui se comprend sans qu'il y ait besoin d'explications. D'ailleurs, les enfants ne s'y trompent pas. Ils aiment.
C'est si simple et si prenant à la fois. Léger, drôle avec cette infinie douceur qui éloigne de la comédie.
Des mains, des doigts, des pieds. Des ombres. Des signes. Des mots, aussi.
Du silence dansant comme je n'avais jamais vu.
Bourvil et son petit bal perdu.
Le cinéma en noir et blanc et la couleur pop.
La musique que je ne suis pas capable de définir.
La timidité de l'artiste à l'heure des applaudissements.

Je connaissais des bonheurs de spectacles de lui. Je sais désormais de quel danseur splendide ils viennent.

Publié dans Baie des découvertes

Commenter cet article